Grand rassemblement à Toulouse pour les Joncas- Junca prévu au courant de l’été 2013!

 

 

 

Au Crown Plaza de Toulouse, situé à 50 kilomètres de Maurens, dans le Midi-Pyrénées se tiendra un rassemblement des membres des familles Joncas et Juncas pendant l’été 2013.

Des conférenciers seront présents pour discuter de l’implication de différents Joncas et Junqua dans l’histoire du Midi français et de la Catalogne d’origine.

Un forfait, comprenant 4 nuitées, l’accès aux conférences, des tours guidés et un banquet sera proposé. Le prix du forfait, ainsi que les dates exactes seront communiquées prochainement.

Le saviez-vous? Des Junca ont adopté l’orthographe Junqua et Junquas en France alors que le nom a évolué vers Joncas en Amérique.

Pour de plus amples renseignements Le Journal des Joncas

Les Joncas habitent en majorité à l’extérieur de la grande Métropole

 

 


Les membres de la lignée des Joncas habitent en majorité (60 %) les régions, contrairement à la majorité des Québécois, qui selon le recensement de 2006, à 60 % demeuraient dans la région de Montréal et ses régions environnantes.
 

Une grande concentration des Joncas vit dans la région contenue entre Portneuf sur la Rive-Nord et de Lotbinière sur la Rive-Sud pour s’étendre ensuite sur tout le Nord du Québec. Cela peut s’expliquer par le fait qu’ils si sont d’abord établies et que ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que les Joncas ont commencé à migrer hors de ce territoire.

Le journal des Joncas

Suivez-moi sur mon profil Google+ !

 

 

 

Mon profil Google+ est l’endroit idéal pour connaître les derniers développements de ma maison d’édition Génédition, les dernières publications du Journal des Joncas ou tout simplement obtenir des informations pertinentes sur l’histoire et la généalogie en générale.

Mon profil Google+ est régulièrement alimenter en contenu, venez y jeter un coup d’œil!

Michel Fragasso – Google+

Une rue Michel-Fragasso dans la Capitale-Nationale

 

 

Rue Michel-Fragasso située dans la ville de Québec

Rue Michel-Fragasso située dans la ville de Québec.

Afin de rendre hommage au grand homme que fût Michel Fragasso (Carignola, Italie, 1888 – Québec, 1954), l’ancienne « Rue des Méandres », porte désormais son nom.

La rue est située dans un parc industriel et croise le Boulevard Wilfrid-Hamel.

Originaire d’Italie, Michel Fragasso québécois d’adoption et ingénieur de formation a participé à la construction du pont de Québec vers 1913 et à la construction de plusieurs barrages hydroélectriques importants au Québec.

Il fût aussi l’époux de Clara Taché, fille de l’architecte Eugène-Étienne Taché.

Carte Google Maps - Rue Michel-Fragasso

L’Honorable Juge Claude Joncas (1930-2008) : Un important pionnier de l’organisation des Joncas d’Amérique

Honorable Juge Claude Joncas

Honorable Juge Claude Joncas

L’Honorable Juge Claude Joncas a été un des fondateurs et président honoraire de l’Association des Joncas d’Amérique depuis ses touts débuts. Il a contribué à presque tous les événements et a participé l’ensemble des discussions de cette association. De plus, il a rayonné dans sa carrière juridique à titre de juriste et a siégé comme Juge à la Cour Supérieure du Québec. L’Honorable Juge Claude Joncas était marié à L’Honorable Claire Barrette-Joncas. Madame Barrette-Joncas a elle aussi connu une carrière notable de Juge à la Cour Supérieure où elle a présidé bon nombre de procès d’envergures de  l’histoire juridique du Québec. Madame Barrette Joncas s’est aussi beaucoup impliquée dans l’association de la famille Joncas et elle a dressé plusieurs généalogies de Joncas. De leur union est née leur fille Lucie Joncas, aujourd’hui présidente de l’Association des avocats de la défense.

Andrée Joncas Fragasso (1920-2009), source d’inspiration du webmagazine «Le Journal des Joncas»

 

 

Andrée Joncas Fragasso

Andrée Joncas Fragasso

 

L’idée du Journal des Joncas est née de plusieurs discussions que j’ai eues avec mère Andrée Joncas Fragasso. C’est donc en partie pour honorer la mémoire de ma chère mère Andrée Joncas Fragasso qui nous a quittés depuis trois ans que je publie ce webzine.

Fille d’Émile Joncas et de Crescentia Barden, Andrée Joncas est née à Notre-Dame de Québec, le 9 janvier 1920. Elle fait ses études chez les Soeurs Ursulines, puis à l’Institut Thomas. Elle épouse Guido Fragasso à Sainte-Marie Médiatrice de Château d’Eau (devenu depuis Loretteville et finalement Québec). Son mari étant le petit fils d’Eugène-Étienne Taché, auteur du «Je me souviens ». De ce mariage naissent trois enfants Michel, Marie et Ann Fragasso. Intéressé par l’histoire, elle initie très jeunes ses enfants à l’histoire, le patrimoine, et à la généalogie et plus particulièrement à l’historique de la famille Joncas.

Nouveau webzine, Le Journal des Joncas

 

Michel Fragasso Joncas, éditeur pour Le Journal des Joncas

 

 

La maison d’édition Génédition, que j’ai mis sur pied, est heureuse de lancer le Journal des Joncas qui s’adresse plus spécifiquement aux Joncas, Junca, Junqua et à leurs parents et amis. Cette publication en ligne succède à Les Joncasseries, l’ancienne publication officielle de l’Association des Joncas d’Amérique.

Le nouveau webzine Le Journal des Joncas sera publié sur le site tous les trois mois. Nous produirons une nouvelle série de rencontres et de conférences régionales sur l’histoire de cette famille. Nous afficherons des nouvelles et ferons la promotion des différentes branches des familles Joncas du monde entier. Nous nous appliquerons à diffuser les évènements et les initiatives de l’ensemble des Joncas, quels que soient leurs lieux de résidence.

Étant moi-même membre de cette famille, de par ma mère Andrée Joncas Fragasso, passionné par la généalogie et l’histoire, je suis d’autant plus touché et intéressé par l’actualité de cette famille. Vous êtes invités à nous envoyer vos commentaires, actualités, idées.

 

 

Les Fragasso invités à souligner le 100e anniversaire du décès d’Eugène-Étienne Taché.

Le président de l’Assemblée nationale du Québec accueillait les descendants du concepteur de l’hôtel du Parlement

Le 18 avril 2012, l’Assemblée nationale du Québec a soulignée le 100e anniversaire du décès d’Eugène-Étienne Taché, concepteur de l’hôtel du Parlement.

Ses réalisations architecturales, ses talents artistiques et ses hautes fonctions de sous-ministre témoignent de l’autorité et de l’estime dont il jouissait de son vivant.

J’ai eu le plaisir d’être invité, en compagnie d’autres membres de la famille Fragasso, à cette journée dédiée à la mémoire de mon ancêtre.

Les Fragasso et Eugène-Étienne Taché

Mon  ancêtre Michel Fragasso a épousé Clara Taché, fille de l’architecte Eugène-Étienne Taché, auteur des plans du parlement de Québec ainsi que de la devise du Québec Je me souviens.

À l’occasion du 100eanniversaire du décès d’Eugène-Étienne Taché, le concepteur de l’hôtel du Parlement, le président de l’Assemblée nationale, M. Jacques Chagnon, a accueilli ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Eugène-Étienne Taché

Eugène-Étienne Taché

Eugène-Étienne Taché

Eugène-Étienne Taché est né à Saint-Thomas-de-Montmagny le 25 octobre 1836 et est décédé à Québec le 13 mars 1912.

Il est le fils de d’Étienne-Paschal Taché, un des pères de la confédération.

Il est connu pour avoir dessiné les plans de l’hôtel du Parlement, de l’ancien palais de justice (aujourd’hui l’édifice Gérard D. Lévesque sur la rue Saint-Louis) et du Manège militaire de Québec.

Il est à l’origine de la devise du Québec Je me souviens.

Vous pouvez en découvrir plus sur cet homme en visitant l’Espace Taché qui lui est dédié à l’hôtel du Parlement.

Exposition Je me souviens

L’Assemblée nationale présente, du 19 mai 2011 au 21 décembre 2012, l’exposition Je me souviens. Cette exposition lève le voile sur des détails encore méconnus de l’histoire et de l’architecture de l’hôtel du Parlement, ainsi que sur les édifices actuels de l’Assemblée nationale et sur les lieux où les parlementaires québécois ont siégé depuis 1792.

Pour en savoir plus sur l’hôtel du Parlement

Photo de famille des Fragasso! Mes oncles et tantes Fragasso.

De gauche à droite : Mme Roma Fragasso, M. Bruno Fragasso, le président de l’Assemblée, M. Jacques Chagnon, et Mme Michelle Fragasso.

De gauche à droite : Mme Roma Fragasso, M. Bruno Fragasso, le président de l’Assemblée, M. Jacques Chagnon, et Mme Michelle Fragasso.

 

Michel Fragasso et Clara Taché

Né à Cerignola, Foggia en Italie, le 25 novembre 1888 de  Domenico Fragasso et Antonietta Tannoia, Michel Fragasso a épousé Clara Taché et ils ont eu 9 enfants.

Il est décédé le 1er mars 1954 à Québec, Canada.

Clara Taché

Michel Fragasso a épousé Clara Taché, fille de l’architecte Eugène-Étienne Taché, auteur des plans du parlement de Québec ainsi que de la devise du Québec Je me souviens.

Eugène-Étienne Taché

Eugène-Étienne Taché

Eugène-Étienne Taché est connu pour avoir dessiné les plans de l'Hôtel du Parlement du Québec, de l'ancien palais de justice (aujourd'hui l'édifice Gérard D. Lévesque appartenant au Ministère des Finances) et du Manège militaire de Québec. Il est à l'origine de la devise du Québec Je me souviens.

Eugène-Étienne Taché, arpenteur, ingénieur civil, fonctionnaire et arpenteur, né le 25 octobre 1836 dans la paroisse Saint-Thomas (à Montmagny, Québec), fils de sir Étienne-Paschal Taché, futur premier ministre de la province du Canada et père de la Confédération, et de Sophie Baucher, dit Morency.

Le 18 juillet 1859, il épousa à Québec Éléonore Bender (décédée en 1878), puis le 22 octobre 1879, au même endroit, Clara Juchereau Duchesnay.

De ses 12 enfants, trois, nés du second mariage, lui survécurent ; décédé le 13 mars 1912 à Québec.

Le Lac Fragasso, nommé en honneur de Michel Fragasso (1888-1954)

Dans un article précédent sur la généalogie d’une famille italienne, je mentionnais mon grand-père, Michel Fragasso né en 1888 dans les Pouilles, dans le sud de l’Italie.

Et bien, il existe un Lac nommé en sa mémoire.

Le Lac Fragasso

Situé à une soixantaine de kilomètres au nord de Québec, le lac Fragasso, long de 1,5km, s’étend dans le parc national de la Jacques-Cartier.

Relevé sur une carte forestière de 1928, ce toponyme fut, dès 1930, remplacé par l’appellation Lac Fossambault dont la justification n’a pu être établie. Aussi est-on revenu en 1990 à l’ancienne désignation, maintenant seule officielle.


Afficher Lac Fragasso sur une carte plus grande

Michel Fragasso (1888-1954)

Le nom du lac rappelle Michel Fragasso (1888-1954), originaire de Carignola, dans la province de Foggia en Italie qui, après ses études d’ingénieur à Liège, immigra au Québec en 1912.

En plus d’avoir participé à la construction du pont de Québec vers 1913, cet ingénieur érigea plusieurs barrages, notamment ceux des lacs Jacques-Cartier, dans la réserve faunique des Laurentides, et Sautauriski, situé dans le parc national de la Jacques-Cartier.

Michel Fragasso avait épousé Clara Taché, fille de l’architecte Eugène-Étienne Taché, auteur des plans du parlement de Québec, du manège militaire de Québec ainsi que de la devise du Québec Je me souviens.

Variantes : Lac Fracasse; Lac Fronsac.